» Sarajevo Omnibus  » Note de lecture

VELIBOR COLIC

En route vers Sarajevo en juin, j’ai découvert et lu avec un vif intérêt  en juin l’auteur Velibor Colic.

Velibor colic   né en 1964 est bosniaque et vit a Brest comme réfugié. Au printemps  il fut l’invité   de Annie Lucas du théatre de Folle Pensée a Saint-Brieuc pour les cartes blanches  a un auteur lors d’une soirée des  » lundis de Carmélie » qu’elle anime avec brio. il fut aussi cette année l’un des invités de l’édition 2O14 du festival l Etonnant Voyageur a Saint-Malo

C’est en résidence d’écrivain a Laval invité par l’association Lecture en tête qu’il a écrit  » Sarajevo Omnibus « . Homme de grande culture, affable
excellent portraitiste observateur il a imaginé  en cette année 14 le portrait de la Ville De Sarajevo.  Pour ce portrait de ville insolite,  il met en scéne habilement  différents  personnages  historiques qui ont rapport  aux lieux emblématiques de cette ville  et les tragédies du vingtième siècle qui ont profondément marqué l’histoire européenne, la guerre 14 18 , les barbaries du nazisme , et le siège de Sarajevo en fin du siècle dernier. La puissance de ce livre  c’est son style . D’une belle plume alerte et enjouée l’auteur  réussit a nous faire pénétrer et approcher comme a l’intime cette culture collective de ce peuple aux confins   de l’Occident et de l’Orien . L’auteur mêle avec talent, fiction, réalité  légendes et rumeurs pour retracer  vies et donner sens  a tous ceux qui de prés ou de loin  dans une dentelle de styles  ont  contribué à bâtir faire vivre le batiment du conseil devenu    la Bibliothéque nationale . Le plus marquant récit  vient de cette histoire d’un livre sacré de la culture juive »la haggadah » . Ce livre a circulé dans des conditions étonnantes de l’Espagne  de Tolède a  Sarajevo et fut  in extremis sauvé lors de l’incendie   de la Bibliothèque de Sarajevo. Captivé on suit les traces de ce trésor caché pas à pas     comme si l’on jouait aux échecs

L’auteur met en scéne aussi son propre grand père  pour un bel hommage. il se souvient d’une phrase de celui ci  » l’amour est comme une pluie d’été , il arrive toujours a  l’improviste  et nous rappelle notre enfance « . Le livre de Velibor colic declaration d’amour a Sarajevo un livre marquant un auteur aussi à découvrir

Pierre Fenard

Gallimard ; edition 2O12 Velibor Colic  « Sarajevo Omnibus  »

L’association des Bistrots de vie du pays briochin envisge a moyen terme un Bistrot de l’histoire Bretagne Balkans ou cet auteur aura place importante