Le mot du Président Alain Gendre

Assemblée générale de l'association avril 2017

On a souvent voulu opposer Mémoire et Histoire.

La première serait subjective, floue. Elle peut être accaparée par des groupes ou communautés, elle peut être source de tensions. Elle est le « présent du passé » comme disait Saint Augustin.

La deuxième se veut sérieuse, se moquant parfois de la première. Objective, elle est soumise à des règles strictes, c’est une Science ! Elle est l’affaire de spécialistes : les Historiens.

Les Bistrots ont à mon avis gagné leur pari : fusionner la mémoire et l’histoire d’un territoire.
Tout au long de ces soirées des témoignages, des souvenirs, souvent émouvants, ont émergés. Ils ont été relayés et commentés par des historiens, mais pas seulement, des ethnologues, des sociologues des responsables de territoires aussi.

Résultat :
Ce n’est pas la petite histoire qui a été façonnée, mais plutôt comme le disait Roger Huguen, une Micro Histoire, petite sœur de la Grande Histoire.
L’histoire d’un territoire, écrite (ou plutôt dite) par ses habitants.
Un patrimoine immatériel ? Pas tant que cela.
Grâce à un immense travail des membres de l’association, tout a été recueilli, enregistré, numérisé, indexé et sauvegardé. Cela donne des milliers de récits, des centaines d’heures de témoignages, une immense banque mémoire
Il nous faut à présent restituer et partager tout ce capital sous différentes formes, en collaboration avec de nombreux partenaires.

Nous mettrons nos projets en ligne dès qu’ils seront finalisés.

Bonne visite,

Alain GENDRE


'Le mot du Président Alain Gendre' Pas encore de commentaire


Publiez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.