Archives de l’auteur : Valérie

Saint Brieuc, libérée le 6 août ’44

J’entendais les jours derniers une amie évoquer les figures de maîtres dans les arts martiaux pour apprendre et progresser. En histoire, c’est un peu pareil !
J’ai eu la chance d’être formé de 1984 à 1994 aux événements de La Libération par Roger Huguen, l’historien de la seconde guerre mondiale, auteur de plusieurs ouvrages de référence concernant la bataille marine de l’Atlantique, évènement majeur pour comprendre la seconde guerre mondiale et l’historique du Réseau Shelburn (Plouha), maître de cette discipline qui a requise de nombreuses années de travail, correspondant au CNRS pour la seconde guerre mondiale en Côtes d’Armor.
Décédé au début des années 2013, Roger Huguen, membre de notre association et soutien des Bistrots de l’Histoire dès le premier jour en 2001, nous a légué des clefs pour comprendre ces jours de la Libération en Bretagne.

 

Libération de Saint-Brieuc, du 1 août au 6 août 1944

Le 1er août 1944, il y a 75 ans, la percée d’Avranches va contribuer à libérer la Bretagne. Après 3 mois de stoppage des troupes alliées en Normandie, la « Task Force » et le Général Patton engagent l’opération « Race To Sea », sans logistique arrière et uniquement avec des blindés. L’objectif majeur alors est de libérer Brest pour avoir un port en eau profonde, afin d’organiser la logistique, mais les troupes alliées arriveront trop tard.
La Résistance en Bretagne appuie cette intervention en freinant et en attaquant les troupes allemandes qui se replient à Saint Nazaire, Saint-Malo, Paimpol, Lorient et Brest
Dans cet élan Rennes sera libérée le 2 août, Saint Brieuc le 6 août 44, Morlaix en Août, Guingamp sera libérée par la Résistance.

Pierre Fenard

La libération de Saint-Brieuc, le 6 août 1944 – Vidéo dailymotion

> Lire l’article Ouest-France, publié le 06/08/2015

> Lire l’article du Télégramme sur la libération d’Hennebont, publié le 01/08/2019

AOÛT’19 : MILMARIN INFOS

Envie de se mettre au frais après un mois de juillet caniculaire ? Pourquoi ne pas visiter le Musée Mémoire d’Islande et l’exposition « L’Appel du Large » consacrée à la marine marchande d’aujourd’hui ? Ou encore écouter des contes maritimes, participer à un atelier nœuds marins dans le jardin, admirer l’autel de la chapelle de Perros-Hamon… Les propositions ne manquent pas pour embarquer à Milmarin !

MIL’INFOS août 2019 – visites guidées, ateliers et animations à Milmarin

Pour toutes les animations, la réservation est fortement conseillée au 02 96 55 49 34 ou milmarin@guingamp-paimpol.bzh. Dans la limite des places disponibles.
En août, Milmarin est ouvert tous les jours 10h-12h30 et 14h-18h
16 rue de la Résistance, 22620 Ploubazlanec – 02 96 55 49 34
milmarin@guingamp-paimpol.bzh
Pour rester à la pointe de l’info :

« BZH Photos » à Loguivy de la Mer

 un festival de photographies en plein-air jusqu’au 30 septembre

Sur le port de Loguivy, un photographe venu d’ailleurs est invité en résidence et le fruit de son travail exposé en vis-à-vis de créations artistiques d’ici.

… une première en Côtes-d’Armor

La résidence suivie du festival se veut être à l’origine d’un dialogue interculturel et artistique sur les sujets de l’estran, un monde imbriqué entre la terre et la mer, si caractéristique de la côte nord de Bretagne.

… une perspective d’ouverture et de partage

En invitant en résidence un photographe étranger, d’un pays nouveau chaque année, avec comme bagage sa culture et son expérience propres, le festival met en avant le fruit des rencontres et échanges entre locaux et résidents, réunissant ainsi des sensibilités artistiques éloignées autant géographiquement que culturellement…

> Voir le site « BZH Photos » 

 

Vendredi 10 mai : 53ème Bistrot de l’histoire à Quintin

Ce 53ème Bistrot de l’Histoire sur « les 100 ans de relations entre les Côtes d’Armor et la Pologne de 1918 à aujourd’hui en 2019 » ,  a lieu ce jour, vendredi 10 mai à la Maison des  jeunes et de la culture de Quintin de 18h à 22h30, située 2, rue de la Fosse-Malard à Quintin, l’entrée est gratuite et une petite restauration est prévue à l’entracte.

Les Bistrots de l’Histoire poursuivent leurs liens à l’international. Après l’Islande, la Guerre d’Algérie, le retour tragique des tirailleurs sénégalais fin 1944, l’internement des tziganes en 1940, les relations de coopération décentralisées Côtes d’Armor-Tunisie, les exils en Bretagne et les migrations bretonnes, Les Bistrots de l’Histoire se tournent vers les relations avec la Pologne de 1918 à 2019.

Le  Département des Côtes d’Armor a engagé des relations de coopération décentralisée avec la Région de Warmie-Mazurie, capitale Olsztyn dans le Nord-Est de la Pologne, près de la frontière russe depuis 1992. Ces accords furent signés entre Charles Josselin, Président du Conseil général des Côtes d’Armor et Roman Prezdwoski, Voïvode de la Région d’Olsztyn en 1992, qui sera présent en tant qu’invité.

L’un des espaces symboliques de cette coopération demeure le Centre Franco-polonais d’Olsztyn dirigé par Malgorzata Czaplarska, qui sera présente en tant qu’invitée.

De nombreuses communes des Côtes d’Armor ont établi des liens au siècle dernier avec la Pologne historique, artistiques ou divers ou avec des polonais, venus travailler en Bretagne. Plusieurs témoigneront. Nous pouvons citer : Dinan, Le Hinglé, Ploubazlannec, Ploumanach, Perros-Guirec,  Plélo, Pontrieux, Quintin, Saint-Brieuc, Trémuson, etc.

Nous évoquerons en particulier la constitution et la formation d’une partie de l’armée polonaise en 1918 à Quintin sur les lieux mêmes de l’actuelle Maison des jeunes et de la Culture de Quintin.

Nous  donnerons la parole à l’invitée, Ewa Kubasiewicz-Houée, binicaise, figure historique de Solidarnosc de 1980 à 1981, bibliothécaire à l’école navale, qui fut emprisonnée et condamnée en 1981, lors du coup d’état de décembre 1981.

De nombreux témoins et historiens évoqueront ces lieux et la priorité sera donnée à l’histoire de cette coopération, aux projets Erasmus en cours : projet stalag d’Olstynek (Stalag 1B), le projet bois, le projet collège Racine à Saint-Brieuc et voyages de Lycéens costarmoricains sur les  lieux de la déportation. Ces jeunes présenteront des photos et des vidéos.

Nous avons également invité Ewa Mazgal, journaliste de la Gazeta d’Olsztynska, témoin de cette coopération.

Ce 53ème Bistrot de l’Histoire est organisé par notre association Les Bistrots de l’Histoire, en partenariat avec l’association Côtes d’Armor Warmie-Mazurie et le Centre Franco-Polonais d’Olsztyn, avec le soutien actif du Conseil départemental des Côtes d’Armor.

Intervenants, référents  pour la partie artistique : Solène  Normand, accordéoniste ; Alice Escudéro, graphiste ; Ollivier Caillebot, documentariste vidéo ; Prêt de la salle et matériel régie MJC de Quintin.

Intervenants, historiens et professeurs d’histoire : Michèle Sérandour, Jean Pierre Cotte de l’Association Bretagne 14-18, Gaëlle Demanet, Jean-Jacques Phillip, Marie-Jo Huguenin, Anna Wroniewicz, coordinatrice de l’Association Côtes d’Armor-Warmie et Mazurie, Alain Gendre, Gérard Trochu.

Invités polonais : Roman Prezdwoski , ancien Voïvode d’Olsztyn en 1992 ; Malgorzata Czaplarska, directrice du Centre franco-polonais d’Olsztyn ; Ewa Mazgall, journaliste « Gazeta Olsztynska ».

Volante : Association « Les Bistrots de l’histoire » et « Côtes d’Armor Warmie et Mazurie »

Ce 53ème Bistrot de l’Histoire aura lieu le 10 mai 2019 à Quintin, à la Maison des Jeunes et de la Culture, de 18h à 22h30. Une petite restauration est prévue à l’entracte.

M Charles JOSSELIN et M Roman Przedwojski

Légende photo : M Charles JOSSELIN, Président du Conseil général et M Roman PREZDWOJSKI, Voïvode de la Région d’Olsztyn

Photo : Pierre FENARD

Article Le Télégramme 15 oct 1992

 

Article OUEST-FRANCE publié le 2 mai 2019 sur leur site > Lire 

Article LE TELEGRAMME publié le 4 mai 2019 sur leur site > Lire

> Voir, télécharger le Flyer 53e Bistrot – Côtes d’Armor-Pologne

Mercredi 8 mai : balade commentée par des élèves de 3ème du Collège Racine

Venez nombreux avant 14h00, rue Clément Marot, devant les grilles du collège Racine de Saint-Brieuc pour vivre une balade commentée par les élèves de 3e A, à la découverte de l’histoire de la Seconde Guerre Mondiale à travers les rues de Saint-Brieuc.

La visite guidée est gratuite. Elle durera un peu plus d’une heure.

Pour tout renseignement : Cecile.Pateau@ac-rennes.fr

Site du Collège Racine : college-racine-saintbrieuc.com

Le Général de Gaulle en visite à Saint-Brieuc le 21 juillet 1945, lien sur le site « L’Ouest en mémoire » : > Voir archive INA

Un projet à quatre mains mené par Gaëlle Demanet, Professeure d’histoire-géographie, Conseiller-relais auprès du Musée de la Résistance en Argoat – Saint-Connan-Plésidy ; Mme Pateau, Professeure d’éducation musicale ; Mme Naturel, Professeure de français et Mme Leduc, Professeure documentaliste :

« Nous avons produit avec la classe de 3eA du collège Racine de Saint-Brieuc un guide de balade mémorielle intitulé « Quand l’histoire se lit dans les rues », pour répondre au thème du CNRD 2019 qui était « Répression et déportation en France et en Europe, 1939-1945. Espace et histoire ». C’est un thème vaste, mais en observant les noms des rues du quartier du collège, nous nous sommes aperçues que nombreuses étaient celles qui portaient des noms en lien avec la Seconde Guerre mondiale, et en particulier la résistance réprimée. Et puis la prison, qui est notre voisine, a été attaquée et libérée par des résistants juste avant la Libération, et nous avons un témoignage de cela. Pas loin, le stade Fred Aubert arbore des plaques commémoratives, en ville des rues et lieux rappellent la mémoire de résistants morts pour la France. Et nous connaissons bien maintenant l’histoire du réseau Shelburne et du maquis de Saint-Connan. Donc finalement le sujet était tout trouvé, et il ne restait plus qu’à mettre les élèves au travail! Ils ont visité le musée de la résistance en Argoat à Saint-Connan, ont fait la balade proposée dans les rues pour se rendre compte du terrain, ont fait des recherches aux archives départementales et sur internet pour rédiger les notices accompagnant chaque lieu. Le guide papier est accompagné d’un audioguide enregistré par les élèves et monté par Mme Pateau, qui s’est aussi occupée des cartes du guide papier et de la mise en page des articles. J’ai réalisé la mise en page finale du document et de ses annexes. Mmes Naturel et Leduc ont aidé aux recherches, à la rédaction et Mme Leduc a imprimé et relié les exemplaires. En bref, une belle synergie, qui nous vaut le 1er prix départemental dans notre catégorie (production collective niveau collège) »

Gaëlle Demanet

26 avril : inauguration de l’Echappée à l’ancienne prison de Guingamp

Un véritable week-end inaugural est organisé par le Centre d’art GwinZegal de Guingamp pour son nouvel espace d’expositions et d’histoire à l’Ancienne prison de Guingamp et présente une exposition au nom libérateur « L’échappée ».

Inauguration les 26, 27 et 28 avril 2019 – Au programme de ces trois jours : concerts, visites commentées de la prison, rencontres,signatures, ateliers, spectacles… Découverte de l’exposition d’ouverture « L’échappée » (à voir jusqu’au 9 juin 2019).

> Programme à télécharger sur le site du Centre d’Art GwinZegal

Après deux ans de travaux, mené par l’architecte Christophe Batard, le Centre d’art GwinZegal qui existe depuis 10 ans, a poursuivi ses activités d’expositions, d’ateliers, de résidences d’artistes, de soutien à la création et d’éditions (plus de 40 livres publiés) pour ouvrir un nouvel espace d’exposition dans l’ancienne prison de Guingamp. La réhabilitation du site de la prison a été portée et soutenue fortement par Ville de Guingamp.

C’est un lieu qui se veut ouvert à tous, gratuit, un lieu d’échange autour de la photographie et des sciences humaines, un véritable outil pédagogique pour les jeunes. Par ses qualités muséales, ce centre accueillera des expositions de grande qualité, qui pourront être prêtées en toute sécurité par des musées ou des collections de renom.

Inauguration les 26, 27 et 28 avril 2019, voir le programme.

Ancienne prison de Guingamp – 4 Rue Auguste Pavie – 22200  GUINGAMP – Tel : 02 96 44 27 78

> Voir leur site Internet

Légende photo : chantier de rénovation de la prison de Guingamp, prise le 30 mars 2018

Crédit photo : L’écho de l’Argoat

Bretania : une plateforme d’accès à la diversité culturelle en Bretagne

Le projet d’une plateforme « Bretania.bzh » > voir le site

a été initié par la Région Bretagne et est animé par l’association Bretagne Culture Diversité, une association de promotion et de diffusion de la matière culturelle de Bretagne et de la diversité culturelle à l’échelle des cinq départements de la Bretagne historique.
En effet, de nombreuses associations en Bretagne conservent et diffusent de nombreux documents culturels et patrimoniaux numérisés. Ces détenteurs se sont unis pour délivrer l’ensemble de leurs ressources au travers du portail Bretania.fr, vous permettant une recherche simultanée.
Les contenus concernés sont :
• les photographies et cartes postales,
• les archives de la presse,
• les bulletins des sociétés savantes,
• les fonds issus de la recherche universitaire,
• les archives du patrimoine oral,
• les archives audiovisuelles,
• les collections des musées,
• les inventaires patrimoniaux et architecturaux,
• les fonds d’iconographie, cartes, plans, manuscrits et autres livres rares.
Les Bistrots de l’Histoire est un des contributeurs > voir les ressources partagées sur Bretania.bzh

Bretagne culture diversité – BCD >  voir leur site

Une Bretagne, des cultures à partager…
Bretagne Culture Diversité est une association qui facilite l’accès de tous aux ressources et aux connaissances sur la Bretagne et la diversité de ses cultures, c’est une association de promotion et de diffusion de la matière culturelle de Bretagne et de la diversité culturelle à l’échelle des cinq départements de la Bretagne historique.
Ses principales missions sont :
• Vulgariser, diffuser la matière culturelle et les savoirs de Bretagne,
• Réaliser un inventaire permanent du Patrimoine Culturel Immatériel (PCI) breton,
• Promouvoir la diversité culturelle,
• Favoriser l’accessibilité et valoriser les contenus culturels et scientifiques relatifs à la Bretagne par le biais des nouvelles technologies de l’information et de la communication.
Lieu de mise en réseau, lieu d’échange et de réflexion, lieu d’initiative et d’action, Bretagne culture diversité est un outil pour faciliter, ou co-concevoir, tout projet répondant à ces objectifs.

Cérémonies d’obsèques en hommage à OMAR HABIB

Diverses cérémonies d’obsèques sont organisées pour rendre hommage à OMAR HABIB, membre de l’Association des  Bistrots de l’Histoire, à Paris dans le 17ème où il vivait, info à voir sur le Facebook « Bistrots de l’histoire » où les divers rendez-vous y sont indiqués et si besoin, j’envoie le programme par courriel.

Les obsèques d’Omar Habib vont se dérouler en 3 temps et sont ouverts à tous publics :

–   Dimanche  17 Mars 2019 à 16 h, dans le 17ème, tout près de la Place Clichy : une  « Veillée  festive » – repas partagé en musique. La rue BIOT sera bloquée à la circulation. Métro Place de Clichy

–   Mardi 19 Mars 2019 à 15h, une cérémonie publique d’hommage sera organisée au cimetière du Père Lachaise, dans la grande salle. Sortie et entrée au cimetière par le métro Gambetta

–   Mardi 19 Mars 2019, en fin d’après-midi : un pot est organisé par les habitants de l’immeuble du 12 rue Lécluse, Paris 17ème, tout près de la Place Clichy. Métro Place de Clichy

Témoignage d’Omar

Lors du Bistrot de l’Histoire sur l’immigration « Chemins d’exils en Côtes  d’Armor » qui a eu lieu en avril 2006, Omar évoque sa vie de famille, son enfance, son parcours, son exil, son engagement :

 

Lire le témoignage d’Omar

Imprimer le témoignage et les photos

Omar est mort le 8 mars à l’hôpital de Rueil-Malmaison.

Pierre Fenard