70 ème anniversaire de la libération des camps de concentration

Bundesarchiv_Bild_175-04413,_KZ_Auschwitz,_Einfahrt

La force des témoignages pour ne pas oublier

En 1995, pour le cinquantième anniversaire de la libération des camps, pour ne pas oublier, porter témoignages,  en laisser traces durables pour d’autres générations,  j’avais longuement écouté six témoins résistants ou personnes rafflées vivant en Côtes d’Armor. Cette rubrique a été publiée dans Le Télégramme et pour Oscar Hansen par le Télégramme et Armor Magazine à l’occasion de manifestations diverses lors des commémorations et pour des entretiens individuels.

Trois d’entre eux sont depuis décédés. Tous n’ont eu de cesse de s’adresser toute leurs vies aux lycéens-écoliers  dans un esprit de transmission constant. Je me souviens des paroles de Maurice Le Tonturier de Pledran commentant « A notre disparition » il faudra prolonger nos témoignages.
Alors je  transmets aux Bistrots de l’histoire  leurs  parcours.

Pierre Fenard le 29 janvier 2015

 

Maurice Le Tonturier,+ domicilié à Plédran en 1995

Élève du lycée  de Saint-Brieuc, résistant, est arrêté sur dénonciation le 10 juin 1943 par la police française. Emprisonné à Guingamp, Saint-Brieuc, Rennes, Redon puis au camp de Compiègne. Il part pour Auschwitz le 25 avril 44, puis transfert 15 jours prés à Buchenwald. Participe à la Libération du camp en avril 1945. Il a écrit pour sa famille un document sur cette déportation diffusé en plusieurs écoles.

Jean Ambroise , + domiciliè à Langueux en 1995

Arrêté à Morlaix le 25 décembre 1943 a la suite d’une raffle allemande. Interné 8 jours à Ploujean puis Compiègne.  Il quitte le camp de Compiegne le 24 janvier 1944 puis déporté à Buchenwald, Flossenburg  et Hradistko. A été obligé de subir 8 jours les terribles marches de la mort vers la Baltique.
Les nazis souhaitaient éliminer toutes traces de ces camps.  il a été
libéré le  8 mai 1945

Sur les 6o otages arrêtés à Morlaix 5 réussirent une évasion en France, 54 arrivèrent à Buchenwald , 32 ne sont pas revenus .

Jean Boulmer, résistant, domicilié à Saint-Brieuc en 1995

Arrêté à Saint-Brieuc, en marchant au centre ville ,  par la  Feldgendarmerie à l’age de 16 ans,  le 24 mars 44. Emprisonné à Saint-Brieuc « Interrogé » par la Gestapo installée boulevard Lamartine à Saint-Brieuc. Emprisonné à Rennes puis Orléans. Envoyé à Neuengamme le 18 juillet 44.  Connait 9 jours les marches de la mort et reste 9 jours emprisonné à fond de cale d’un bateau à Lübeck . Il  a été libéré par la Croix rouge suédoise.

Maurice Pellan, résistant, domicilié à Saint-Brieuc en  1995

Arrêté à Saint-Brieuc le 4 décembre 1942 . Prison de Saint-Brieuc puis Compiègne le 12 décembre 1942. Envoyé au camp de Orianenburg puis Sachsenhausen le 23 janvier 1943.
A connu les marches de la mort du 22 avril 45 au 2 Mai 45 vers la Baie de Lübeck .

Erling Hansen, résistant,  + domicilié à Saint-Brieuc en 1995

Arrête à Saint-Brieuc le 2 novembre 1943 , départ pour Compiègne le 24 Janvier 1944 affecté au Kommandô de Mulhausen puis comme médecin des invalides français au camp de Buchenwald. Liberé en avril 1945 il embarque un fond photograhique privé  d’un responsable haut dignitaire Nazi  Norvégien domicilié près  du camp de Buchenwald . Ce fond remis aprés guerre aux autorités Norvégienne  permis l’arrestation de plusieurs SS de Buchenwald .

Marie-José Chombart De Lawe , domiciliée à Bréhat  en 1995
a tenté avec d’autres femmes déportées de sauver les bébés des déportées. Son père Adrien Wilborts est mort a Buchenwald en  février 1944 sa mère Sidonie Wilborts revenue très affaiblie des camps est morte en 1957.  Déportée au camp de Ravensbruck le 31 juillet 1943, le réalisateur Rolland Savidan  (Rs productions) a réalisé un film vidéo sur son parcours document  disponible pour les écoles.

Documents  consultables sur ces témoignages aux Archives départementales des Côtes d’Armor ou Archives municipales de Saint-brieuc ; articles de presse, conférences, films commémorations, Archives  et revues des associations de déportés y sont consultables.


'70 ème anniversaire de la libération des camps de concentration' Pas encore de commentaire


Publiez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.