Migrations et Immigration en Côtes d’Armor

chemins d'exils en Côtes d'armor

Chemins d’exils en Côtes d’Armor, les valises de Racine : une publication des Bistrots de l’histoire

Chemins d’exils en Côtes d’Armor est ouvrage qui présente les interventions d’historiens et de témoins des Bistrots de l’histoire suivants :

  • « Chemins d’exils parcours d’immigrés en Côtes d’Armor au XX siècle » à Saint-Brieuc en avril 2006
  • « Les migrations des habitants des Côtes du Nord » organisé à Plaintel, en septembre 2006


Plusieurs synthèses de travaux d’historiens accompagnent cet ouvrage inédit qui aborde les thèmes suivants :

  • les mines de Trémuson et les polonais dans les années 192O
  • le camp des réfugiés espagnols en 37 à Gouédic à Saint-Brieuc
  • le camp d’internement des civils allemands de 1914 à 1919 à Saint Brieuc et Langueux
  • les étrangers à la libération du Département des Côtes du Nord en 1944-1945
  • le camp d’internement des tziganes en automne 194O à Plénée-Jugon
  • les Forges et Laminoirs à Saint-Brieuc et les immigrés d’avant-guerre
  • les migrations vers Jersey des habitants du canton de Ploeuc sur lié

La préface est signée de Pierre Fenard, concepteur et réalisateur des Bistrots de l’histoire, de Roger Toinard historien et Pôleth M Wadbled, sociologue spécialiste des migrations, de Yolaine Coutentin, responsable des Arcives municipales de Saint-Brieuc et de Françoise Jaouen principale du Collège Racine de Saint-Brieuc associé et partenaire du projet avec une classe de quatrième puis de troisième, pendant deux ans.

Un chapitre est consacré aux travaux des élèves de Gwenn Bris, professeur de français au collège Racine de Saint-Brieuc, impliquée dans le projet avec les collégiens devenus le temps du projet, journalistes, écrivains, témoins, archivistes, poètes et cuisiniers.

L’Office de tourisme de la Baie de Saint-Brieuc a également été partenaire en imaginant des circuits de bus dans les immeubles du quartier du Plateau, à Saint-Brieuc. Ces propositions ont permis aux habitants de la ville d’écouter à divers endroits, des textes de jeunes du quartier.


Cet ouvrage (aujourd’hui épuisé) est toujours d’actualité car il attire l’attention sur les parcours d’exils des étrangers en Bretagne au siècle dernier et aujourd’hui (témoignages de néo-arrivants) et les chemins d’exils des bretons aux siècles derniers fort proches des ceux des immigrés aujourd’hui. Le parti-pris de ce livre permet de comprendre ces chemins devenus une composante centrale de l ‘histoire française.

Ce livre est aussi un appel à la vigilance dans une société qui comme dans les années 30 se fait intolérante aux étrangers et distille la peur.

Il a reçu une aide de l’ACSE ( Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances) et a été diffusé dans les centres de documentations des collège du département.